Avr 26 2010
Comparo_1_corner.jpg
L'un des intérêts majeurs du format Raw est de préserver l'avenir.  Si un Jpeg direct ne sera jamais que ce qu'il était au moment de la prise de vue, un Raw bénéficiera au fil du temps des améliorations logicielles qui en tireront de toujours plus belles images.
Or, un an après notre première campagne de comparaisons de logiciels à hautes sensibilités, de nouvelles versions plus performantes sont disponibles et il nous a semblé intéressant d'évaluer leur progression.

Afin d'aider les photographes dans leur choix, nous avons donc réalisé un double comparatif de logiciels. Le premier de ces comparatif concerne les hautes sensibilités (qui restent un axe majeur de progression). Nous y évaluons la capacité des logiciels à gérer le bruit numérique et à préserver les détails fins et la saturation des couleurs. Le second comparatif a été réalisé à la sensibilité nominale des capteurs. Nous y évaluons la finesse de restitution des détails fins et, dans la mesure de nos possibilités, la qualité de la colorimétrie.

Nous commençons aujourd'hui par le comparatif à hautes sensibilités (à partir de 800 ISO). Afin d'alléger la lecture des résultats, nous vous exposons dans ce premier article introductif notre choix de logiciels et notre protocole de tests. Dans un second article, nous présenterons les modules de réduction de bruit et d'accentuation de chaque logiciel sélectionné, en donnant des conseils d'utilisation. Nous vous proposerons ensuite (à un rythme probable d'un boîtier par semaine) les résultats obtenus pour les Alpha 100, 550, 700 et 900 avec lesquels nous avons refait une série de clichés tests. Nous y ajouterons les résultats obtenus avec l'Alpha 330, représentatif des deux dernières générations de boîtiers amateurs, mais faute d'A330 disponible nous avons dû nous baser sur une ancienne série de clichés tests.



1. Préambule et protocole de test

Nous lisons souvent sur les forums français et étrangers, à notre grand étonnement, que les logiciels doivent être testés et comparés avec leurs réglages par défaut.  C'est pour nous un non-sens car en aucun cas cela ne permet d'évaluer le potentiel d'un logiciel, sauf à considérer que les utilisateurs se contentent d'importer les Raw et de les exporter directement, sans aucun ajustement de paramètres...

Nous avons donc cherché, pour chaque logiciel, le meilleur réglage pour chacune des images traitées. La notion de "meilleur réglage" dépendant fortement du média de destination des images, nous avons choisi de nous fixer un objectif : le meilleur rendu possible pour un tirage papier au format nominal du boîtier testé, soit A3 pour les Alpha 100, 330, 550 et 700 et A2 pour l'Alpha 900. Un tirage papier est très différent d'une visualisation sur écran du fait de l'écart énorme de résolution : 250 ou 300 dpi contre 72 dpi. Chercher à éliminer un bruit perceptible en visualisation sur écran mais dont la taille est inférieure à celle du point d'impression est non seulement inutile mais nocif. Réduire le bruit, c'est immanquablement éliminer de la "bonne information", et il faut se garder de l'envie d'en éradiquer plus que nécessaire.

Vous constaterez donc que les crops 100% présentés dans les articles résultats ne sont pas parfaitement lisses, tout simplement parce que c'est inutile dans l'optique d'un tirage papier. La visualisation en zoom 100% est une maladie que les anglo-saxons ont nommée "pixel-peeping". Cette maladie est bénigne sauf quand elle s'accompagne d'une volonté d'obtenir un résultat lisse à cette échelle, qui ne correspond à rien de raisonnable dans la "vraie vie".

Autre idée fausse souvent croisée sur les forums : "accentuer, c'est tricher" ! Penser cela a souvent comme origine une méconnaissance de ce qu'est un processus de dématriçage. La reconstitution des trois couches RVB incomplètes que produit le filtrage de Bayer est un processus complexe qui contient par essence de la réduction de bruit comme de l'accentuation (lire sur ce sujet notre article consacré à la réduction de bruit sur DxO Optics Pro). Quant à l'accentuation de sortie avant impression, elle est rendue nécessaire par les traitements et redimensionnements infligés à l'image, qui détruisent une partie du micro-contraste. Accentuer revient donc seulement à restituer le piqué que l'image avait avant manipulation, et éventuellement à compenser l'affaiblissement du signal dû au filtre passe-bas placé devant le capteur et/ou au pouvoir séparateur de l'optique utilisée.

Pour revenir au protocole de test, nous avons également modifié les paramètres de luminosité et de contraste afin que chaque logiciel offre un rendu comparable. Ces paramètres ne sont pas prescrits dans le Raw et sont laissés à la libre interprétation des logiciels, ce qui produit des différences importantes par défaut. Nous avons donc égalisé ces paramètres pour faciliter la comparaison.



2. Les logiciels sélectionnés

Le choix a été à la fois simple et complexe, et nous assumons l'inévitable part de subjectivité de la sélection finale. Simple car plusieurs logiciels imposaient leur présence avec évidence. Complexe parce qu'il a fallu fixer une limite en commençant par définir ce qu'était un logiciel de développement. Nous avons exclu tous les logiciels qui permettent de visualiser les Raw mais n'offrent que trop peu d'outils de correction (et souvent même aucun module de réduction de bruit). Vous ne trouverez donc pas de logiciels comme Picasa, XnView ou Faststone Image Viewer, qui sont par ailleurs de très bonnes visionneuses et des gestionnaires d'images performants.
Le cas des logiciels basés sur dcraw a également été difficile à régler. Assez faibles sur la question de la gestion du bruit numériques, et proposant des résultats proches, nous avons choisi celui qui nous a semblé le plus stable et agréable à utiliser (à défaut d'être le moins cher) : Raw Developer (disponible uniquement sur Mac). Il sera donc le représentant des logiciels utilisant dcraw (UFRaw, Gimp, Raw Therapee, etc.).
Paint Sho Pro X3 n'a pas été retenu faute de prise en charge suffisante des boîtiers Sony. Nous compléterons notre comparatif dès que cela sera possible.
Voici donc les 10 logiciels retenus, présentés en quelques mots :


Image Data Converter 3

IDC.jpg
Utiliser Image Data Converter (IDC pour les intimes) est la solution la plus évidente et la moins onéreuse pour les Sonystes car le logiciel est livré avec tous les boîtiers Alpha.
Associé à Picture Motion Browser, un excellent gestionnaire d'images, il propose une grande variété de fonctionnalités de développement. Il est par ailleurs le seul logiciel en mesure de "comprendre" les réglages effectués sur le boîtier, et offre à l'utilisateur la possibilité de modifier a posteriori n'importe quel paramétrage (DRO, modes créatifs, BdB, etc.)
L'ergonomie n'est cependant pas au top, pas plus que la gestion du bruit dans la version 3.1 (nous verrons si elle a été améliorée dans cette très récente version 3.2). Pour autant, IDC est un bon logiciel pour s'initier (gratuitement) au développement des fichiers Raw, et ce d'autant mieux que les rendus à basse sensibilité sont excellents.
Version utilisée : IDC 3.2.0 


Lightroom 3 / Camera Raw 6

Lightroom.jpg
Lightroom est, avec son cousin Camera Raw intégré aux différentes versions de Photoshop, le logiciel le plus utilisé par les professionnels, et a fait une percée remarquable chez les amateurs, que la version 3 va probablement renforcer. Malgré un tarif assez élevé, Lighroom a donc une position très forte parmi les logiciels de développement des Raw.
Lightroom est l'un des rares logiciels à prendre en charge l'intégralité du flux de production (non destructif), de l'importation des images à la constitution de galeries web ou de diaporama, en passant par un remarquable système de catalogage. Si le principe d'importation d'images demande un petit apprentissage, l'ergonomie générale est excellente et la prise en main est rapide. La palette d'outils disponibles est très large, et sera sans doute renforcée dans la version 3 définitive par un module de corrections des défauts optiques, à l'instar de ce qui a été intégré dans Photoshop CS5. A l'arrivée, Lightroom est un must dans lequel on regrette rarement d'avoir investi.
Lightroom et Camera Raw produisant exactement les mêmes résultats, nous ne les présenterons qu'une seule fois.
Version utilisée : Lightroom 3 beta 2


DxO Optics Pro 6

DxO.jpg
DxO Optics Pro est surtout connu pour ses modules automatiques de correction optique. La seule fonction d’homogénéisation du piqué vaut le prix du logiciel tant le résultat est exceptionnel et sans équivalent.
Optics Pro est sans doute le meilleur logiciel pour le traitement automatique des Raw : outre les corrections des défauts optiques, sa fonction de Lighting équilibre automatiquement les ombres et les lumières et vous pourriez, à la limite, exporter vos JPEG sans une seule modification. Ce serait toutefois dommage de ne pas profiter de la palette étendue de réglages dont certains sont remarquables, comme cet outil de redressement de perspectives que l’on ne trouve que sur Photoshop CS. L’ergonomie du logiciel n’est hélas pas à la hauteur de ses fonctionnalités, en particulier le panneau de sélection d'images.
Pour les Sonystes, Optics Pro présente un autre intérêt majeur : il possède un excellent moteur de développement pour les hautes sensibilités. Nous allons vérifier dans ce comparatif s'il conserve en 2010 sa position de leader incontesté acquise l'an dernier.
Version utilisée : DxO Optics Pro 6.1.2


Aperture 3

Aperture.jpg
Pionnier des logiciels tout-en-un, Aperture a largement contribué au succès croissant du format RAW. Ce n’est en revanche pas lui qui en a le plus profité à cause du choix d’Apple de limiter sa diffusion aux seuls utilisateurs de Mac.
Pour ceux-ci, la version 3 d’Aperture ne manque pas d’attraits, avec notamment sa parfaite intégration dans l’Univers Mac. Ses fonctionnalités sont de très bon niveau, même si certaines sont en retrait de ce qui se fait de mieux. La gestion du bruit à hautes sensibilités n'était en particulier pas le point fort de la version 2. Nous allons évaluer ce qu'il en est de cette nouvelle version.
La logique d’intégration est l'un des intérêts majeurs d'Aperture, avec des extensions bilatérales vers les principaux outils Mac : iPhoto, iWeb, Mail, MobileMe, etc. L’arrivée dans la version 3 de la géolocalisation et de la reconnaissance des visages, déjà présents dans iPhoto '09, est un clair appel en direction des amateurs. L'avenir dira s'il a été entendu...
Version utilisée : Aperture 3.0


Bibble Pro 5

Bibble.jpg
La version 5 de Bibble Pro a mis du temps à arriver, mais le résultat est à la hauteur des espérances. L’interface est classique, avec un rangement des outils par onglets thématiques, et elle est partiellement modulable. Elle dispose d’un explorateur de dossier tout en offrant la possibilité de cataloguer les images, ce qui est un avantage certain.
L’un de ses principaux atouts est son très bon module de réduction de bruit, qui n’est autre que le très réputé plug-in NoiseNinja intégré au flux RAW non destructif. Reste à savoir s'il continuera à être compétitif face aux logiciels qui procèdent à l'essentiel de la réduction du bruit très en amont, dès la phase de dématriçage
Son autre atout majeur est sa retouche locale par système de calques, très performante.
Bibble est l’un des très rares logiciels disponibles sur toutes les plate-formes. Si vous travaillez sur Linux, ne cherchez plus : Bibble Pro est de très loin le meilleur logiciel de développement, compatible avec la plupart des distributions.
Version utilisée : Bibble Pro 5.0.3


Capture One Pro 5

CaptureOne.jpg
Capture One est proposé en deux versions qui ne diffèrent que très légèrement. La version Pro, au double du prix de la version Standard, ne possède en sus qu’un (remarquable) éditeur de couleurs et une gestion en double écran.
Ce logiciel mériterait d’être plus connu, notamment par les Sonystes car il propose un superbe rendu à basse sensibilité, fourmillant de détails fins. Il met ainsi superbement en valeur les photos de paysages prises à la sensibilité nominale des boîtiers Alpha.
Son paramétrage par défaut est également l’un des meilleurs et sa palette d’outils est très étendue. Son ergonomie est classique, avec explorateur de fichiers mais sans catalogage. Son seul véritable point faible était une gestion du bruit perfectible aux hautes sensibilités, en retrait des meilleurs logiciels. Nous allons voir si des progrès en la matière ont été apportés à cette nouvelle version 5.
Version utilisée : Capture One Pro 5.1.1


ACDSee Pro 3

ACDSee.jpg
ACDSee Pro 3 marque une rupture dans l’histoire du logiciel. Gestionnaire d’images exceptionnel, couteau suisse hors pair pour les photographes, il dispose désormais d’un bon module de développement de RAW, très supérieur à celui qui équipait la version précédente 2.5.
Sa palette de fonctionnalités n’a pas grand-chose à envier aux meilleurs logiciels : gestion avancée de l’éclairage et des couleurs, Courbe des tonalités, redressement des perspectives... il ne manque que quelques outils de correction des défauts optiques.
L’ergonomie générale est très bonne, avec un système d’explorateur qui ne contraint pas à une importation des images, et ne crée de vignettes de visualisation que pour les dossiers visités.
ACDSee Pro 3 est donc désormais un logiciel de développement tout-en-un plus que crédible, moins connu que Lightroom ou Aperture mais promis à un bel avenir.
Version utilisée : ACDSee Pro 3.0


Silkypix 4

Silkypix.jpg
Nous avons hésité à intégrer Silkypix dans notre comparatif car la seule version disponible en français est la désormais ancienne Studio 3, qui ne nous avait pas convaincu en matière de gestion du bruit numérique lors de nos précédents comparatifs. Nous avons finalement décidé d'utiliser la version 4 disponible uniquement en anglais, en espérant qu'une version française sera rapidement disponible.
Cela étant, les résultats de Slikypix Studio 3 étant excellents à basse sensibilité, il n'aurait pas été logique de l'éliminer pour cette seule raison, d'autant moins qu'il s'agit d'un logiciel très agréable à utiliser et aux riches fonctionnalités. Le module de réduction de bruit est particulièrement complexe, comme nous le verrons dans le second article de ce dossier.
Version utilisée : 4.1.31.2


Lightzone 3

LightZone.jpg
La situation de Lightzone est difficile à cerner car il n'évolue que très peu, au point que l'on en vient parfois à redouter un encéphalogramme plat. Le cas échéant, ce serait bien dommage car ce logiciel possède des qualités indéniables et un système de corrections par zones unique et particulièrement performant.
Nous avons donc décidé de le maintenir dans ce comparatif malgré une évolution quasi nulle depuis un an, en espérant qu'il s'agit là d'une phase de transition, prélude à une version 4 de haut niveau.
L'interface de Lightzone est à la fois classique et étrange, avec des d'outils dont les palettes n'apparaissent que lorsqu'ils sont utilisés. Un logiciel très attachant, que l'on espère voir continuer à vivre et à évoluer.  
Version utilisée : Lightzone 3.9


Raw Developer 1 (dcraw)

Raw_Developper.jpg
Raw Developer n'est certainement pas le logiciel de développement le plus connu, et ce d'autant moins qu'il n'est disponible que sur Mac. Il semble avoir été adopté par le site dpreview pour ses tests de boîtiers, ce qui est une petite catastrophe pour les Sonystes car son module de réduction de bruit est assez médiocre pour les boîtiers Alpha, comme nous le verrons dans le comparatif.
Basé sur le module de conversion dcraw développé par Dave Coffin, qu'intègrent de nombreux logiciels souvent gratuits, il bénéficie d'une prise en charge rapide des nouveaux boîtiers, d'un panel d'outils assez riche bien que moins fournie qu'un logiciel comme Raw Therapee (que nous n'avons pas choisi pour cause de trop grande instabilité de la nouvelle version sur les OS Windows 64 bits qui équipent tous les ordis récents). L'interface est aussi simple qu'agréable.
Version utilisée : Raw Developer 1.8.9 


Prochain article #2 sur les modules de réduction de bruit et d'accentuation des logiciels utilisés dans les comparatifs.

 

Accès direct aux articles de ce comparatif
Intro -   RB et AccA100A550A700 -  A900  -  A330



Commentaires   

 
# ChicKagou 26-04-2010 18:19
Le panel des logiciels est vraiment très bien. Vivement la suite 8)
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
# Patrick Moll 26-04-2010 21:51
Merci Kagou...
Il ne faudra pas être trop pressé car un tel dossier demande un temps fou, non seulement pour les prises de vues et le développement des Raw, mais aussi pour préparer les crops, les mettre en page et rédiger les articles. J'aurai du mal à en produire plus d'un par semaine, donc merci d'avance pour votre patience... :wink:
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
# jean-luc 27-04-2010 00:37
excellente idée !!!
je pense que le 350 sera à mettre dans la série 330???
en tous cas bravo et merci pour tout ce que j'apprend chez vous.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
# Félicitations à Patrick M.PIRET Philippe 27-04-2010 00:46
Quel boulot, en effet, mais quel beau boulot. C'est du vrai "pro" et sois-en remercié. Cela change de ce qu'on a l'habitude de lire ... ailleurs bien sûr. A+
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
# Patrick Moll 27-04-2010 01:04
Heu... attends, Philippe, j'ai à peine commencé, là, et il manque 6 épisodes... on fera les comptes à la fin... ;-)
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
# Patrick Moll 27-04-2010 00:50
Oui Jean-Luc, l'A330 est représentatif de la dernière génération de capteurs CCD Sony, 10 ou 14 Mpx, donc des 6 boîtiers des séries 200 et 300... :-)
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
# Infos & Bravo !PlisNuX 27-04-2010 14:21
J'ai lu avec un grand intérêt ce premier opus même si mon OS ne me permet pas d'utiliser (dans de bonne conditions) autre chose que Bibble5 dans cette liste.

Hasard du calendrier, je viens de tomber sur des plugins Bibble5 basés sur les outils disponibles dans The Gimp :
- Wavelet Sharpen (support.bibblelabs.com/forums/viewtopic.php?f=98&t=16916)
- Wavelet Denoise (support.bibblelabs.com/forums/viewtopic.php?f=98&t=16893)

C'est juste pour information si vous y trouvez un intérêt à tester cette autre possibilité offerte aux utilisateurs de B5.
Je n'ai pas suffisamment de compétences sur le sujet pour tester les différences avec Noise Ninja (basique) fourni par défaut.

A propos de Noise Ninja justement, Il n'est pas préciser dans ce préambule quelle version sera utilisée.

Avec mes maigres connaissance je n'ai jamais été convaincu par la version basique et le réglage par défaut de ce module. Mais je m'y prend peut-être assez mal.

J'attends avec impatience les prochains articles avec un petit plus d'impatience pour celui de Bibble5. :wink:
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
# jean-luc 27-04-2010 23:40
Bonsoir !! question jusqu'à présent j'utilisais Aperture avec LightZone en éditeur externe ,cela fonctionnait à merveille mais depuis les dernières mises à jours des deux logiciel si j'envoie un fichier raw de Aperture 3 vers Lightzone ce dernier ne reconnait plus le fichier et m'empêche de l'éditer ! quelqu'un aurait il une idée.
Merci !! :D
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
# Patrick Moll 01-05-2010 16:06
J'espérais qu'un utilisateur de LightZone sur Mac se manifeste, mais cela ne semble pas vouloir être le cas. En ce qui me concerne, je l'utilise sur PC donc je ne peux hélas vous aider... :sad:
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
# jean-luc 02-05-2010 16:25
pas grave ! on trouveras bien !! en out cas le sujet que vous êtes entrain de préparer devrait être très intéressant !
Merci aussi pour le lien vers creapolis j'ai eu mon grip en quelques jours!!! :D :D
Répondre | Répondre en citant | Citer
 

Ajouter un Commentaire


Connectez-vous pour bénéficier de la mise en ligne automatique de vos commentaires !

Logiciels

09 avril 2014
decryptage-et-mode-d-emploi-de-lightroom-mobile-1-0Elle était annoncée et très attendue : la première version mobile de Lightroom est arrivée, en compagnie de la version 5.4 de Lightroom desktop (comme il [...]
21 mars 2014
photoshop-cc-lightroom-a-12-29-mois-ouvert-a-tous-jusqu-au-31-marsAprès une première période en fin d'année dernière, Adobe a de nouveau ouvert à tous les photographes le Programme de Photographie Photoshop au lieu de le [...]
06 mars 2014
photoshop-et-la-balise-colorspace-des-donnees-exifJ'ai signalé il y a quelques jours un dysfonctionnement de Photoshop CC dans la gestion des profils intégrés aux Jpeg directement produits par les [...]
26 février 2014
photoshop-cc-dysfonctionnement-dans-la-gestion-des-profils-de-couleur-des-jpeg-directsCet article est à la fois un signalement de bug et un appel à témoignages afin d'évaluer la réalité du problème en termes de boîtiers et de systèmes [...]
21 janvier 2014
capture-en-mode-connecte-avec-lightroom-et-un-boitier-sony-alphaComme Capture One, Lightroom intègre une solution de capture en mode connecté, précieuse pour la photo de studio. Hélas, les boîtiers Sony en sont exclus, [...]
04 décembre 2013
reduction-du-bruit-a-tres-hauts-iso-dxo-optics-pro-9-face-a-ses-concurrentsLa version 9.1 de DxO Optics Pro améliore encore la restitution des textures et des détails à très hauts ISO (lire notre premier article sur la [...]
20 novembre 2013
photoshop-cc-lightroom-a-12-29-mois-ouvert-a-tousRésister face à un rouleau compresseur comme Adobe n'est jamais gagné d'avance, et ça l'est encore moins quand la plupart des spécialistes ès logiciels [...]