Articles

Avr 06 2010
FrontImage.jpgNous faisons une pause dans notre tour des focales fixes pour nous intéresser aujourd'hui à quatre zooms transtandards à ouverture glissante. Ce type d'objectif est certainement le plus utilisé : il permet d'aller du grand angle au petit téléobjectif en passant par une focale plus axée sur du reportage. C'est, en somme, un véritable tout en un. Il est donc important de choisir un bon zoom transtandard.

Pour l'Alpha 850 ou l'Alpha 900 en particulier, trouver un tel zoom n'est pas aisé car la résolution du capteur est très discriminante. Actuellement, Sony propose à son catalogue des transtandards à ouverture constante f/2.8 mais aucun à ouverture glissante pour le format 24x36. Il proposait bien un 24-105 f/3.5-4.5 issu du catalogue Minolta, mais il a été discontinué. La seule solution est donc de regarder du côté de l'occasion, où le choix est pléthorique. Beaucoup de vieux objectifs Minolta ne sont pas adaptés au gourmand capteur des Alpha 850 et 900, mais cela vaut tout de même la peine d'examiner certains d'entre eux, sachant naturellement qu'il ne faut pas en attendre autant que des coûteux zooms de type 24-70 f/2.8.
Dans cet article, nous présentons quatre zooms transtandards Minolta économiques à ouverture glissante :
• Minolta 24-85 f/3.5-4.5 New
• Minolta 24-105 f/3.5-4.5 (D)
• Minolta 28-105 f/3.5-4.5 New
• Minolta 28-135 f/4-4.5


Quelques remarques préliminaires sur ce comparatif

Il a été réalisé avec l'Alpha 900. Les photos ont été prises sur trépied, avec relevage de miroir et télécommande filaire, à 200 ISO, SteadyShot (stabilisation) désactivé. Contrairement aux précédents comparatifs, pour certaines parties ("piqué" et "aberrations chromatiques"), la mise au point n'a pas été faite manuellement. En effet, le sujet choisi ne permettant pas une vérification précise du point, c'est donc l'autofocus qui a été mis à contribution. Pour ces prises de vues, les mesures ont par conséquent toutes été réalisées en spot, AF lent. Les prises de vue ont été triplées afin d'éliminer d'éventuels ratés de mise au point. Les RAW ont été dématricés sous Lightroom avec les valeurs par défaut.

Les images présentées pour comparer le piqué sont des crops 100%. Les différences (en regardant les photos originales) ne sont donc guère perceptibles sur de petits tirages ou sur écran, j'insiste sur ce point. Au début de chaque série, je vous propose la photo globale afin de vérifier à quel point la zone cropée est petite.

Je me contenterai ici de vous donner mon interprétation, et ce comparatif n'a pas vocation à affirmer un classement définitif, la rédaction d'Alpha-numérique n'ayant pas, à ce jour, les moyens de s'offrir un banc d'essais DxO. Mon protocole n'est donc pas parfait, et des risques de mauvaise manipulation subsistent.

Voici donc nos quatre concurrents, sans et avec pare-soleil. De gauche à droite : Minolta 24-85 f/3.5-4.5 New, Minolta 24-105 f/3.5-4.5 (D), Minolta 28-105 f/3.5-4.5 New et Minolta 28-135 f/4-4.5.
Remarque : le 28-135 n'a pas de pare-soleil d'origine.



En plus d'une prise en main et d'un bilan final, j'aborderai dans ce comparatif plusieurs points en fonction des focales :
- piqué
- autofocus
- maîtrise des aberrations chromatiques
- flare
- distorsion
- vignetage


I/ Prise en main

Au niveau de la finition, ces objectifs Minolta sont tous bien construits et les différences sont plus d'ordre générationnel. Les 28-135 est le plus ancien (1985). Il est typique des zooms de première génération Minolta AF sortis avec le 7000 : à l'instar des 28-85, 28-105, 70-210, 75-300 sortis en 1985 et 1986, il est construit comme un tank : un tube massif, des lignes bien droites, une robustesse certaine.
Les 24-85 et 28-105 New datent tous deux de la même année : 1997. Cosmétiquement, ils sont quasiment jumeaux : les bagues de zoom et de mise au point sont identiques, tout comme les lignes du fût, courbées, bien plus voluptueuses que celles du 28-135. Ces deux objectifs paraissent moins massifs et austères... question de génération.
Quant au 24-105, il est le plus récent (2000). Les stries de la bague de zoom redeviennent serrées et la bague de mise au point s'élargit.


Au niveau encombrement, la plage de focale du 28-135 le place forcément dans une autre catégorie par rapport aux trois autres : 109mm de haut contre 72mm pour le 24-85, 69mm pour le 24-105 et 80mm pour le 28-105.
En revanche, cette différence disparait lorsqu'on regarde le diamètre de ces objectifs. En effet, malgré un filetage avant bien supérieur sur le 28-135 (72mm contre 62mm pour les trois autres), les diamètres sont, à quelques millimètres près, identiques : 74mm pour le 28-85, 71mm pour le 24-105, 73mm pour le 28-105 et 75mm pour le 28-135.



En ce qui concerne le poids, le 28-135 est le plus lourd. Voici les mesures, en grammes, "objectif, pare-soleil et bouchons / objectif avec pare-soleil mais sans bouchons / objectif sans pare-soleil et sans bouchons" :
- Minolta 24-85 : 450 / 424 / 409
- Minolta 24-105 : 429 / 403 / 391
- Minolta 28-105 : 518 / 491 / 476
- Minolta 28-135 : 780 / 748
Remarque : le 28-135 n'ayant pas de pare-soleil, la mesure de gauche correspond au poids avec bouchons et celle de droite au poids sans bouchons.

En ce qui concerne les pare-soleil, le 28-135 n'en a pas. Les trois autres sont en tulipe. On notera que ceux des 24-85 et du 28-105 ont le même système de fixation, si bien que l'on peut parfaitement mettre celui de l'un sur l'autre. D'ailleurs, il est préférable pour le 24-85 d'utiliser celui du 28-105. En effet, bien que plus long, ce dernier ne créé pas de vignetage supplémentaire avec le 24-85. Il sera de fait plus efficace.
Quant au 28-135, il faudra trouver un pare-soleil vissant. Etant donné que le bloc frontal tourne lors du zooming, il est impossible de choisir un pare-soleil en forme de tulipe. On trouve assez facilement des pare-soleil en caoutchouc rétractable qui feront parfaitement l'affaire.


Sur leur formule optique, peu de chose à dire : le 24-85 est constitué de 14 éléments (dont deux asphériques) en 12 groupes, le 24-105 de 12 élements (dont deux asphériques) en 11 groupes, le 28-105 de 13 éléments en 10 groupes et le 28-135 de 16 élements en 13 groupes.

Le diaphragme est circulaire (sauf pour le 28-135), ce qui est censé améliorer le rendu des éléments défocalisés. Les lamelles sont courbées et les sources lumineuses défocalisées obtiennent ainsi une forme polygonale assez proche du cercle. Tous possèdent sept lamelles.

Un petit mot au sujet de la bague de mise au point : comme indiqué plus haut, les bagues de mise au point des 24-85 et 28-105 sont identiques. Elles tombent assez bien sous les doigts mais elles sont bien trop fines pour les manipuler avec confort. Celle du 24-105 a le mérite d'être un peu plus large et de ne pas tourner pendant la mise au point autofocus, contrairement aux bagues des autres objectifs. Enfin, celle du 28-135 présente la particularité d'être située derrière la bague de zoom.
Les courses de mise au point sont différentes : 1/6ème de tour pour les 24-85, 24-105 et 28-105 et 1/3 de tour pour le 28-135. Les courses des trois premiers objectifs sont trop courtes pour effectuer avec précision une mise au point manuelle. Mieux vaut ne pas désactiver l'autofocus avec eux.

map.jpg

En ce qui concerne la distance minimale de mise au point, elle est de 50cm sur les 24-85, 24-105 et 28-105 et passe à 150cm pour le 28-135. Il s'agit clairement d'un désavantage pour ce dernier. Malgré une position macro à 28mm qui permet d'atteindre le rapport 1:4, cet objectif à une distance minimale de mise au point qui peut être très contraignante selon les pratiques.

Enfin, un dernier mot au sujet de la bague de zoom : celle du 28-135 est très large (aussi large que les trois autres réunies !). Cela donne un grand confort d'utilisation.

zoom.jpg

Le comportement de chaque objectif étant différent à chaque focale, c'est sous cet angle que nous allons nous intéresser aux performances optiques. Seront ainsi testées les focales 24mm, 28mm, 35mm, 50mm, 70mm et 105mm.

{jospagebreak_scroll title=24mm &heading=Remarques préliminaires / Prise en main}

II/ A 24mm

A cette focale, seuls les 24-85 et 24-105 sont présents.

Le piqué

Voici mon appréciation des résultats obtenus :

- A f/3.5, au centre, on constate que le 24-85 est légèrement devant. Cet écart de piqué semble être dû à un meilleur micro contraste. Cependant, les performances sont vraiment proches.
Sur les bords, l'écart se creuse toujours en faveur du 24-85. On constate assez clairement un manque d'homogénéité, les bords sont mous.
Dans les coins, l'écart est flagrant. Mous avec les deux objectifs, le 24-85 est légèrement devant.
En somme, on obtient ici des résultats assez classiques pour des zooms à une focale grand angle : manque d'homogénéité à pleine ouverture. Le centre est plutôt bon mais les bords et les coins sont inexploitables selon la pratique photographique désirée.

- A f/4, les résultats avec le 24-105 sont identiques à ceux obtenus à la pleine ouveture. Le 24-85 semble se comporter un peu mieux mais, globalement, les conclusions sont similaires pour les deux objectifs : corrects au centre et mous sur les bords et les coins.

- A f/5.6, au centre et sur les bords, la hiérarchie ne change pas. Le 24-85 se comporte un peu mieux dans les coins et le 24-105 présente des résultats similaires au 24-85 fermé à f/4. Cela reste bien mou.

- A f/8, le 24-105 rattrape enfin son retard sur le 24-85, que ce soit au centre, sur les bords ou dans les coins. Les bords deviennent enfin acceptables mais on est tout de même loin d'obtenir une image vraiment homogène.

- A f/11, les résultats ne diffèrent pas : bon au centre et simplement correct sur les bords et dans les coins.

En conclusion, si le 24-85 s'en sort mieux que le 24-105, il ne faut pas demander à ces deux zooms des résultats d'exception. Les résultats sont bons au centre mais dès que l'on regarde les bords (ou les coins), on constate qu'ils sont mous aux grandes ouvertures et qu'ils ne deviennent que corrects une fois fermés à f/8 ou f/11. Quelle que soit l'ouverture, on n'obtiendra pas d'image homogène. Ce constat est néanmoins a relativiser : si on se contente d'affichages web ou de petits tirages, ces problèmes de manque d'homogénéité ne seront pas rédhibitoires.

Avant que vous ne regardiez les images, je souhaiterais de nouveau insister sur le fait qu'il s'agit de crops 100% et que les décortiquer revient à observer un poster immense à 30 cm de distance, ce qui ne correspond pas à une situation réelle. En d'autres termes, les différences que vous observerez ne seront pas perceptibles sur de petits tirages et il faudra du A3 ou du A2 pour les mettre vraiment en évidence.
Voici la photo dans son ensemble avec les deux zones cropées (centre encadré en bleu et bord en rouge) afin que vous réalisiez à quel point les zones de crop sont petites. Voici le tableau contenant tous les crops. A vous de vous faire votre opinion.

Cliquer sur les boutons afin de comparer les crops
24-85 24-105
Centre boutonf035.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf035.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg
Bord boutonf035.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf035.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg
Coin boutonf035.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf035.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg


Le flare

Voilà un point sur lequel j'attendais au tournant ces deux objectifs. En effet, ils ont tous deux été conçus à l'ère de l'argentique, et donc bien avant l'apparition des capteurs numériques, particulièrement réfléchissants. Les traitements actuels des objectifs prennent en compte ce paramètre et ils sont donc optimisés pour réduire au maximum les réflexions dues, entre autres, au capteur.

J'ai choisi un éclairage artificiel pour illustrer mon propos. Sachez cependant que lors des prises de vue en extérieur, je n'ai jamais réellement réussi à prendre en défaut ces deux objectifs de manière réitérée, de sorte à rendre ces mires reproductibles. C'est donc par soucis de reproductibilité que j'ai délibéremment opté pour un éclairage artificiel. Gardez simplement en tête que ce genre de conditions particulièrement piégeuses ne se retrouvent quasiment jamais sur le terrain. Soyez donc rassurés : vous n'avez presque aucune chance, sur le terrain, de vous retrouvez avec des résultats similaires aux exemples du tableau qui va suivre.

Ainsi, on constate assez aisément que le 24-105 est bien moins sensible au flare. Les halos lumineux apparaissent très rapidement et en abondance avec le 24-85 alors que le 24-105 les contient relativement bien jusqu'à f/8. Peut être est ce dû à un meilleur coating du 24-105 (plus récent).
Ci-dessous le tableau avec les images aux focales de f/3.5, f/8 et f/16.

Cliquer sur les boutons afin de comparer les crops
24-85 24-105
Flare boutonf035.jpg boutonf080.jpg boutonf160.jpg boutonf035.jpg boutonf080.jpg boutonf160.jpg


Les aberrations chromatiques

Le beau temps étant de retour, j'ai pu obtenir un sujet ensoleillé présentant des contrastes susceptibles de mettre en évidence les aberrations chromatiques. Il s'agit ici de la cible utilisée pour le piqué : vous trouverez en bleu la zone utilisée pour cette partie.

Le comportement de ces deux objectifs est assez identique : les aberrations sont visibles à pleine ouverture et ne deviennent acceptables qu'à partir de f/8. Aux plus grandes ouvertures, dans les coins, l'épaisseur des franges est probablement accentuée par la distorsion et la courbure de champ (sans oublier le manque de piqué).
Ci-dessous le tableau avec les images aux focales de f/3.5, f/4, f/5.6, f/8 et f/11. Celles-ci présentent le résultat à chaque ouverture pour les deux objectifs : à gauche le 24-85 et à droite le 24-105.

24-85 24-105
Cliquer sur les boutons afin de comparer les crops aux différentes ouvertures
AC boutonf035.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg


La distorsion

La distorsion est assez marquée. Contrairement aux focales fixes, les zooms y sont assez sensibles aux focales courtes. On note ainsi sur ces deux objectifs une déformation en forme de barillet. Une correction reste néanmoins possible en passant par un logiciel approprié. Je vous invite à regarder le tableau de la partie suivante (au sujet du vignetage) afin de vous forger votre propre opinion. Regardez en particulier les lignes horizontales et verticales des bords de l'image.

Le vignetage

Contrairement à l'APS-C (pour lequel seule la partie centrale des lentilles est utilisée), le format 24x36 replace le problème du vignetage au premier plan. L'ère numérique permet certes de corriger le vignetage mais cela se fait au prix d'une correction d'exposition dans les coins, si bien que, si l'écart d'IL est trop grand, cela pourrait faire apparaitre du bruit. Mieux vaut, de toute façon, avoir le moins de vignetage possible sur l'image d'origine.

A f/3.5, le vignetage est bien présent avec ces deux objectifs et assez similaire.
A f/4, c'est à dire fermé seulement d'un tiers de cran, le vignetage est moins marqué avec le 24-85. Le 24-105 se comporte de la même manière qu'à la pleine ouveture.
A f/5.6, le 24-85 vignette encore mais cela ne sera pas gênant. Ici, la mire présente une couleur uniforme et met en évidence l'assombrissement des coins. Le vignetage est bien moins marqué lors d'une prise de vue dans des conditions "terrain". Le 24-105 est toujours derrière.
A f/8, le vignetage devient négligeable avec le 24-85. Pour le 24-105, il faudra fermer à f11.

En conclusion, le 24-85 vignette moins que le 24-105. Avec le premier, à partir de f/5.6, le vignetage devient moins marqué et à f/8, négligeable. Il se corrigera aisément avec un logiciel approprié. En revanche, le 24-105 reste sensible au vignetage jusqu'à f/8. Le comportement de ces deux zooms est assez classique au regard de la focale.

Cliquer sur les boutons afin de comparer les crops
24-85 24-105
Centre boutonf035.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf035.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg

{jospagebreak_scroll title=28mm}

III/ A 28mm

Le piqué

Voici mon appréciation des résultats obtenus :

- A f/4, au centre, difficile de départager ces quatre objectifs tant les performances semblent identiques. Le piqué est correct.
Sur les bords en revanche, on peut distinguer des différences malgré une molesse certaine : les 24-85 et 24-105 semblent très proches et sont devant les deux autres. Viennent ensuite le 28-105 et, assez clairement dernier, le 28-135.
Dans les coins, le 24-85 et le 28-105 sont devant. Le 24-105 et le 28-135, bien mous, derrière.
En somme, on obtient ici des résultats assez classiques pour des zooms à une telle focale : bien qu'un peu meilleur qu'à 24mm, le manque d'homogénéité à pleine ouverture est toujours flagrant. Le centre est plutôt bon mais les bords et les coins sont inexploitables selon la pratique photographique désirée. Je rappelle ici qu'il n'est question que de piqué (la question de la distorsion sera abordée plus tard).

- A f/5.6, au centre la hiérarchie ne change pas : les résultats semblent identiques.
Sur les bords et dans les coins, le comportement est similaire : le 24-105 est celui qui souffre le moins. Le 28-105 rejoint le 24-85 et le 28-135 reste derrière. Les résultats sont tout de même très proches à l'exception du 28-135. Avec les quatres objectifs, cela reste mou.
En bref, fermé d'un cran, le 24-105 et le 28-135 se comportent bien mieux. Malgré cela, ce dernier reste le moins bon des quatre objectifs.

- A f/8, au centre les résultats sont toujours très proches.
En revanche, sur les bords, le 28-135 rattrape enfin son retard sur les autres objectifs. Le 28-105 semble un peu en retrait par rapport aux trois autres.
De même, dans les coins, le 28-135, aussi bon que le 24-85, devient meilleur que les 24-105 et 28-105.
En somme, les résultats deviennent enfin corrects sur les bords. A cette ouverture, le 24-85 et le 28-135 sont devant malgré des différences très faibles entre les objectifs.

- A f/11, difficile de les départager, que ce soit au centre, sur les bords ou dans coins. Les résultats ne diffèrent pas : bons au centre, simplement corrects sur les bords et dans les coins.

En conclusion, comme à 24mm, il ne faut pas demander à ces zooms des résultats d'exception. Les résultats sont bons au centre mais dès que l'on regarde les bords (ou les coins), on constate qu'ils sont mous aux grandes ouvertures et qu'ils deviennent seulement corrects une fois fermés à f/8 ou f/11. Quelle que soit l'ouverture, on n'obtiendra pas d'image homogène.
Le 24-85 est celui des quatre qui reste toujours devant (à l'exception du 24-105 à f5.6). On notera que le 28-135 devient bon une fois fermé.

Avant que vous ne regardiez les images, je réitère mon avestissement : n'oubliez pas qu'il s'agit de crops 100% et que les décortiquer revient à observer un poster immense à 30 cm de distance, ce qui ne correspond pas à une situation réelle.

Voici la photo dans son ensemble avec les deux zones cropées (centre encadré en bleu et bord en rouge) afin que vous réalisiez à quel point les zones de crop sont petites. Voici le tableau contenant tous les crops. A vous de vous faire votre opinion.

Cliquer sur les boutons afin de comparer les crops
24-85 24-105 28-105 28-135
Centre boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg
Bord boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg
Coin boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg


Le flare

Il s'agit toujours du même éclairage artificiel (lire la mise en garde sur la page traitant de la focale 24mm).

Le 24-105 est celui des quatre objectifs qui résiste le mieux au flare. Les 24-85 et 28-105 réagissent de manière assez similaire. Enfin, de toute évidence, le 28-135 est celui des quatre qui est le plus sensible. C'est avec ce dernier que les halos lumineux sont les moins bien contenus.
Ci-dessous le tableau avec les images.

Cliquer sur les boutons afin de comparer les crops
24-85 24-105 28-105 28-135
Flare boutonf040.jpg boutonf080.jpg boutonf160.jpg boutonf040.jpg boutonf080.jpg boutonf160.jpg boutonf040.jpg boutonf080.jpg boutonf160.jpg boutonf040.jpg boutonf080.jpg boutonf160.jpg


Les aberrations chromatiques

Vous trouverez en bleu la zone utilisée pour cette partie du conparatif.

Le comportement de ces quatres objectifs diffère. A f/4, les 24-85 et 24-105 maitrisent mieux les aberrations chromatiques. Les franges apparaissent plus épaisses avec les 28-105 et 28-135. Avec ce dernier, elles semblent même dédoublées.
A f/5.6, le halo présent avec le 24-85, le 24-105 et surtout le 28-135 a disparu. Le comportement du 28-105 est sensiblement identique. Des quatre objectifs, le 24-105 est devant, suivi des 28-105 et 24-85 et, derrière, le 28-135.
Les aberrations chromatiques ne deviennent acceptables qu'à partir de f/11 avec les 24-105 et 28-105. Le 28-135 est clairement le moins bon. A f/8, elles sont toujours trop marquées quel que soit l'objectif.

Ci-dessous le tableau avec les images aux focales de f/4, f/5.6, f/8 et f/11. Celles ci présentent le résultat à chaque ouverture pour les quatre objectifs : de gauche à droite le 24-85, le 24-105, le 28-105 et le 28-135.

24-85 24-105 28-105 28-135
Cliquer sur les boutons afin de comparer les crops aux différentes ouvertures
boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg


La distorsion

Les 24-85 et 24-105 se comportent très bien pour une telle focale. On note toujours une distorsion en forme de barillet, mais elle est bien moins marquée qu'à 24mm. En revanche, les 28-105 et 28-135 présentent une déformation en barillet très marquée, en particulier le 28-135.
Je vous invite à regarder le tableau de la partie suivante (au sujet du vignetage) afin de vous forger votre propre opinion. Regardez en particulier les lignes horizontales et verticales des bords de l'image.

Le vignetage

A f/4, les 24-85 et 24-105 vignettent moins que les deux autres. Cela s'explique par le fait que sur ces derniers, 28mm est la focale la plus courte. Le 28-105 est celui qui vignette le plus.
A f/5.6, il devient négligeable avec les 24-85 et 24-105. Les 28-105 et 28-135 vignettent bien moins.
A f/8, le vignetage devient négligeable pour tous les objectifs

Cliquer sur les boutons afin de comparer les crops
24-85 24-105 28-105 28-135
Centre boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg

{jospagebreak_scroll title=35mm}

IV/ A 35mm

Le piqué

Voici mon appréciation des résultats obtenus :

- A f/4, au centre, les 24-85 et 28-135 semblent meilleurs car plus contrastés. Le piqué, à l'exception du 28-105, est correct.
Sur les bords, le 24-105 est le plus homogène. Viennent ensuite les 28-105 et 28-135 et, derrière, le 24-85.
Dans les coins, ils sont tous mous. Le 24-105 est celui qui s'en sort le moins mal.
En somme, on obtient ici des résultats assez classiques pour des zooms à une telle focale : le manque d'homogénéité à pleine ouverture est flagrant. Le centre est plutôt bon mais les bords et les coins sont inexploitables selon la pratique photographique choisie. Je rappelle ici qu'il n'est question que de piqué (la question de la distorsion sera abordée plus tard).

- A f/5.6, au centre le 28-105 rattrappe son retard : les résultats semblent identiques entre les quatre objectifs.
Sur les bords et dans les coins, la hiérarchie ne change pas malgré une amélioration du 24-85. Le 28-135 est le plus homogène ; le 24-105 présente simplement moins de micro contraste. Les 24-85 et 28-105 sont un peu en retrait.
Dans les coins, les 24-105 et 28-135 sont légèrement devant mais ils sont tous mous.
En bref, fermé d'un cran, le 24-105 et le 28-135 sont les plus homogènes sans pour autant réduire la mollesse des coins.

- A f/8, au centre les résultats sont toujours très proches.
Sur les bords, le 24-85 rattrape enfin son retard sur les deux objectifs de tête. Le 28-105 semble un peu en retrait par rapport aux trois autres.
Dans les coins, le 24-105 est le seul des quatre à produire une image relativement homogène. Les trois autres restent bien mous.
En somme, les résultats deviennent enfin corrects sur les bords à l'exception du 28-105. Dans les coins, seul le 24-105 produit une image suffisamment homogène.

- A f/11, difficile de les départager, que ce soit au centre, sur les bords ou dans coins. Les résultats ne diffèrent pas : bon au centre, simplement correct sur les bords et dans les coins. Seul le 28-105 reste en retrait sur les bords.

En conclusion, comme aux focales plus courtes, il ne faut pas demander à ces zooms des résultats d'exception. Les résultats sont bons au centre mais dès que l'on regarde les bords (ou les coins), on constate qu'ils sont mous aux grandes ouvertures et qu'ils deviennent seulement corrects une fois fermés à f/8 ou f/11. Quelle que soit l'ouverture, on n'obtiendra pas d'image bien homogène.
On notera que, contrairement à 24mm et 28mm, le 24-85 produit des images moins piquées que les 24-105 et 28-135. Le 24-105 est le plus homogène à f/8 et on remarquera qu'aux grandes ouvertures, le 28-135 offre le meilleur micro contraste.

Avant que vous ne regardiez les images, je réitère mon avestissement : n'oubliez pas qu'il s'agit de crops 100% et que les décortiquer revient à observer un poster immense à 30 cm de distance, ce qui ne correspond pas à une situation réelle.

Voici la photo dans son ensemble avec les deux zones cropées (centre encadré en bleu et bord en rouge) afin que vous réalisiez à quel point les zones de crop sont petites. Voici le tableau contenant tous les crops. A vous de vous faire votre opinion.

Cliquer sur les boutons afin de comparer les crops
24-85 24-105 28-105 28-135
Centre boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg
Bord boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg
Coin boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg


Le flare

Il s'agit toujours du même éclairage artificiel (lire la mise en garde sur la page traitant de la focale 24mm).

A 35mm, comme à 28mm, l'objectif qui résiste le moins bien au flare est le 28-135. A pleine ouverture, le 28-105 contient presque aussi bien la lumière parasite que le 24-105 mais une fois fermé, le 24-105 est clairement meilleur. Le 24-85 semble réagir de la même façon que le 28-105.
Ci-dessous le tableau avec les images.

Cliquer sur les boutons afin de comparer les crops
24-85 24-105 28-105 28-135
Flare boutonf040.jpg boutonf080.jpg boutonf160.jpg boutonf040.jpg boutonf080.jpg boutonf160.jpg boutonf040.jpg boutonf080.jpg boutonf160.jpg boutonf040.jpg boutonf080.jpg boutonf160.jpg



Les aberrations chromatiques

Vous trouverez en bleu la zone utilisée pour cette partie du comparatif.

Le comportement de ces quatre objectifs est assez similaire : les franges sont mieux contenues par rapport aux plus courtes focales. Difficile de les départager à l'exception du 28-135 qui semble légèrement moins bon.

Ci-dessous le tableau avec les images aux focales de f/4, f/5.6, f/8 et f/11. Celles ci présentent le résultat à chaque ouverture pour les quatres objectifs : de gauche à droite le 24-85, le 24-105, le 28-105 et le 28-135.

24-85 24-105 28-105 28-135
Cliquer sur les boutons afin de comparer les crops aux différentes ouvertures
boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg



La distorsion

Le comportement de ces quatre objectifs diffèrent : d'un côté, les 24-85 et 24-105 présentent une déformation en coussinet et de l'autre côté, les 28-105 et 28-135 une déformation en barillet. Quelque soit l'objectif, la distorsion est très légère.
Je vous invite à regarder le tableau de la partie suivante (au sujet du vignetage) afin de vous forger votre propre opinion. Regardez en particulier les lignes horizontales et verticales des bords de l'image.

Le vignetage

Comme sur n'importe quel zoom, plus la focale est longue et moins il y a de vignetage. Ainsi, ces quatre objectifs présentent peu de vignetage à f/4. A f/5.6 et au delà, celui ci devient négligeable et ne nécessitera même pas de correction logicielle.

Cliquer sur les boutons afin de comparer les crops
24-85 24-105 28-105 28-135
Centre boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf040.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg


{jospagebreak_scroll title=50mm}


V/ A 50mm

Le piqué

Voici mon appréciation des résultats obtenus :

- A f/4.5, au centre, difficile de départager ces quatre objectifs tellement les performances semblent identiques : le piqué est correct.
Sur les bords comme dans les coins, on constate une mollesse certaine. Le 24-105 semble légèrement devant et les trois autres se valent.
En somme, le centre est plutôt bon mais les bords et les coins sont mous.

- A f/5.6, au centre la hiérarchie ne change pas : les résultats semblent identiques.
Sur les bords, le 24-105 et le 28-135 sont ceux qui souffrent le moins.
Dans les coins, le 24-105 est le seul à fournir une image relativement homogène. Les trois autres objectifs sont mous.
En bref, fermé d'un cran, le 24-105 se comporte bien mieux. Il est clairement devant les autres en ce qui concerne l'homogénéïté.

- A f/8, au centre les résultats sont toujours très proches.
En revanche, sur les bords, les 28-105 et 28-135 rattrapent enfin leur retard sur le 24-105. Le 24-85 est en retrait.
De même, dans les coins, les 28-105 et 28-135 se comportent mieux, pas aussi bien que le 24-105 mais par rapport au 24-85, c'est clairement meilleur.
En somme, les résultats deviennent enfin corrects sur les bords. Le 24-105 reste le meilleur des quatre et le 24-85 accuse le coup.

- A f/11, difficile de les départager, que ce soit au centre ou sur les bords. Le 24-85 rattrape les autres. Par contre, dans les coins, le 24-105 reste en tête.

En conclusion, le 24-85 continue la tendance amorcée à 35mm : il passe derrière. Ce retrait n'est pas tant dû au fait qu'il produise de moins bon résultats par rapport aux autres focales mais plutôt au fait que les autres objectifs sont meilleurs. D'ailleurs, cette focale de 50mm se trouve plus proche du milieu du range des trois autres objectifs, ce qui ne doit pas être un hasard.
A l'inverse, on notera que le 24-105 est, à cette focale, le meilleur des quatre objectifs.

Avant que vous ne regardiez les images, je réitère mon avestissement : n'oubliez pas qu'il s'agit de crops 100% et que les décortiquer revient à observer un poster immense à 30 cm de distance, ce qui ne correspond pas à une situation réelle.

Voici la photo dans son ensemble avec les deux zones cropées (centre encadré en bleu et bord en rouge) afin que vous réalisiez à quel point les zones de crop sont petites. Voici le tableau contenant tous les crops. A vous de vous faire votre opinion.

Cliquer sur les boutons afin de comparer les crops
24-85 24-105 28-105 28-135
Centre boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg
Bord boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg
Coin boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg


Le flare

Il s'agit toujours du même éclairage artificiel (lire la mise en garde sur la page traitant de la focale 24mm).

A 50mm, le comportement des quatre objectifs rejoint celui aux plus courtes focales : le 24-105 est le meilleur, suivi par les 28-105 et 24-85 ; enfin, le 28-135 est celui qui contient le moins bien la lumière parasite.
Ci-dessous le tableau avec les images.

Cliquer sur les boutons afin de comparer les crops
24-85 24-105 28-105 28-135
Flare boutonf045.jpg boutonf080.jpg boutonf160.jpg boutonf045.jpg boutonf080.jpg boutonf160.jpg boutonf045.jpg boutonf080.jpg boutonf160.jpg boutonf045.jpg boutonf080.jpg boutonf160.jpg


{jospagebreak_scroll title=70mm}

VI/ A 70mm

Le piqué

Voici mon appréciation des résultats obtenus :

- A f/4.5, au centre, le 24-85 est clairement en retrait par rapport aux trois autres.
Sur les bords comme dans les coins, le 24-85 est toujours en retrait et le 28-135 est devant. Les 24-105 et 28-105 sont très proches, légèrement derrière le 28-135.
En somme, on obtient ici des résultats assez classiques pour des zooms à pleine ouverture : le manque d'homogénéïté est flagrant. Le centre est plutôt bon mais les bords et les coins sont nettement en retrait.

- A f/5.6, au centre comme sur les bords et dans les coins, la hiérarchie ne change pas : les résultats semblent identiques à la pleine ouverture.
En bref, le 24-85 est clairement derrière et le 28-135 est celui qui s'en sort le mieux. Les coins sont mous, les bords également sauf pour le 28-135 qui présente une relative homogénéïté.

- A f/8, au centre, le 24-85 rattrappe enfin son retard et produit une image aussi piquée que les trois autres objectifs.
Sur les bords comme dans les coins, le 28-135 est toujours devant. Le 28-105 ne le rattrappe pas mais produit une image légèrement plus homogène que les 24-85 et 24-105. Le 24-85 reste dernier.
En somme, les résultats deviennent enfin corrects sur les bords avec les 28-105 et 28-135.

- A f/11, difficile de les départager, que ce soit au centre, sur les bords ou dans coins. Les résultats ne diffèrent pas : bon au centre, simplement correct sur les bords et dans les coins.

En conclusion, le 24-85 accuse le coup aux grandes ouvertures. Il faut le fermer à f/8 afin qu'il produise des images aussi piquées que les autres. Devant les autres en grand angle, cet objectif s'écroule au fur et à mesure que l'on monte en focale. Ici, à 70mm, il n'est finalement pas étonnant qu'il soit derrière les autres étant donné qu'il est quasiment à sa focale extrême.
On notera que le 28-135 est celui des quatre objectifs qui produit les images les plus homogènes. Il s'agit probablement de sa meilleure focale.

Avant que vous ne regardiez les images, je réitère mon avestissement : n'oubliez pas qu'il s'agit de crops 100% et que les décortiquer revient à observer un poster immense à 30 cm de distance, ce qui ne correspond pas à une situation réelle.

Voici la photo dans son ensemble avec les deux zones cropées (centre encadré en bleu et bord en rouge) afin que vous réalisiez à quel point les zones de crop sont petites. Voici le tableau contenant tous les crops. A vous de vous faire votre opinion.

Cliquer sur les boutons afin de comparer les crops
24-85 24-105 28-105 28-135
Centre boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg
Bord boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg
Coin boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg


Le flare

Il s'agit toujours du même éclairage artificiel (lire la mise en garde sur la page traitant de la focale 24mm).

A 70mm, c'est le 28-105 qui résiste le mieux au flare, suivi de près par le 24-105. Le 24-85 est moins bon et comme pour les autres focales, le 28-135 est celui qui contient le moins bien la lumière parasite.
Ci-dessous le tableau avec les images.

Cliquer sur les boutons afin de comparer les crops
24-85 24-105 28-105 28-135
Flare boutonf045.jpg boutonf080.jpg boutonf160.jpg boutonf045.jpg boutonf080.jpg boutonf160.jpg boutonf045.jpg boutonf080.jpg boutonf160.jpg boutonf045.jpg boutonf080.jpg boutonf160.jpg


{jospagebreak_scroll title=105mm}

VII/ A 105mm

Le piqué

Voici mon appréciation des résultats obtenus :

- A f/4.5, au centre, difficile de départager les 24-105 et 28-135. En revanche, le 28-105 est nettement en retrait. Sur les bords et dans les coins, quel que soit l'objectif, les résultats sont bien mous.
En somme, le 24-105 est légèrement devant, suivi de près par le 28-135 et enfin, par le 28-105.

- A f/5.6, au centre le 28-105 rattrappe son retard. Les résultats semblent identiques.
Sur les bords et dans les coins, le 24-105 est devant, viennent ensuite le 28-135 et enfin le 28-105.
En bref, fermé d'un cran, les objectifs se comportent mieux mais les bords et coins restent mous.

- A f/8, au centre les résultats sont toujours très proches.
Sur les bords comme dans les coins, le 24-105 présente enfin une relative homogénéité par rapport aux deux autres. Les 28-105 et 28-135 produisent des bords corrects mais les coins restent mous.
En somme, les résultats deviennent enfin corrects sur les bords. A cette ouverture, le 24-105 est le meilleur des trois.

- A f/11, difficile de départager les 24-105 et 28-135, que ce soit au centre, sur les bords ou dans coins. Le 28-105 est légèrement en retrait sur les bords et dans les coins.

En conclusion, le 24-105 est celui des trois qui présente le plus d'homogénéité. Le 28-105 est légèrement moins bon.

Avant que vous ne regardiez les images, je réitère mon avestissement : n'oubliez pas qu'il s'agit de crops 100% et que les décortiquer revient à observer un poster immense à 30 cm de distance, ce qui ne correspond pas à une situation réelle.

Voici la photo dans son ensemble avec les deux zones cropées (centre encadré en bleu et bord en rouge) afin que vous réalisiez à quel point les zones de crop sont petites. Voici le tableau contenant tous les crops. A vous de vous faire votre opinion.

24-105 28-105 28-135
Centre boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg
Bord boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg
Coin boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg boutonf045.jpg boutonf056.jpg boutonf080.jpg boutonf110.jpg

{jospagebreak_scroll title=Bilan}

VIII/ Bilan

Ce bilan, comme tout jugement, est subjectif et une autre personne pourra avoir un ressenti un peu différent. Je ne désignerai pas de "vainqueur" pour la simple et bonne raison qu'aucun des trois ne surclasse les autres dans tous les domaines. A fortiori, s'agissant de zoom, les performances peuvent énormément varier selon la focale et il est donc impossible de les classer globalement. C'est donc sous plusieurs angles que je les départagerai.

Avant de donner un avis final, vous aurez sans doute constaté que les parties des focales les plus longues sont moins fournies que celles des plus courtes focales ; cela s'explique par le simple fait qu'à partir de 35mm, je n'ai pas réussi à départager les objectifs en ce qui concerne la distorsion, le vignetage et les aberrations chromatiques.
De même, vous aurez probablement remarqué l'absence de deux points habituellement présents dans les précédents comparatifs : le bokeh et l'autofocus. En ce qui concerne le bokeh, la distance minimale du 28-135 (150cm) restreint grandement les possibilités de le comparer avec les autres et en ce qui concerne l'autofocus, ce type de zooms ne présente pas de différences notables au point d'y consacrer une partie entière.


Le premier critère déterminant est généralement le prix et de ce point de vue, le 28-135 est incontestablement dernier. En effet, depuis la publication d'une review à son sujet sur un site connu des "sonoltistes", sa côte est montée de manière déraisonnable. Ce buzz ajouté au fait que cet objectif a été produit dans la même usine que les objectifs "blancs" de la marque ont suffi à faire grimper sa côte du simple au double, et même au triple parfois. Ainsi, il est courant de voir son prix dépasser la barre des 200 euros sur le marché anglo-saxon ou sur le marché germanique. En france, le phénomène n'a pas pris autant d'ampleur mais nous n'en sommes pas loin. Personnellement, j'estime que son juste prix devrait être autour de 120/150 euros, pas plus.
Quant aux trois autres objectifs, leur prix a quelque peu baissé depuis deux ans : on peut désormais trouver le 24-85 autour de 100 euros (un peu plus selon la version et l'état de l'objectif), le 24-105 autour de 150 euros et le 28-105 pour moins de 80 euros. Leur prix n'a donc rien de comparable avec celui du très/trop recherché 28-135. Le rapport qualité-prix est de ce fait bien plus raisonnable pour ces trois objectifs.

Viennent ensuite les réflexions sur les qualités optiques. De ce point de vue, ces quatre zooms n'offrent pas d'aussi bonnes performances que les transtandards à f/2.8 constant (qui feront l'objet des prochains comparatifs) et ce n'est d'ailleurs sans doute pas un hasard si Sony n'offre pas de solutions neuves dans ce domaine. Ainsi, ces quatre objectifs ne pourront pas satisfaire les personnes exigeantes demandant une homogénéité sur tout le champ et imprimant en grand format. Cependant, pour les personnes n'ayant pas une pratique nécessitant une bonne homogénéité, ces objectifs d'occasion constituent une alternative certaine aux coûteux transtandards à f/2.8 constant. Afin de choisir le bon objectif, il faudra en revanche les considérer en fonction de leur usage : grand angle (24 et 28mm), focales standard (35 et 50mm) ou petit téléobjectif (70 et 105mm).

Au regard des focales :
- A 24mm, le 24-85 est la meilleure solution : il pique plus que le 24-105 et vignette moins. La distorsion est assez identique tout comme la maitrise des aberrations chromatiques. Il est en revanche plus sensible au flare.
- A 28mm, le 24-85 est celui qui offre la meilleure homogénéité, en particulier à pleine ouverture. A noter qu'une fois fermés, ils se valent tous plus ou moins avec un avantage pour les 24-85 et 28-135. En ce qui concerne le flare et les aberrations chromatiques, c'est le 24-105 qui s'en sort le mieux et le 28-135 est clairement le moins bon. On notera également qu'au niveau distorsion et vignetage (à pleine ouverture), les 24-85 et 24-105 sont bien meilleurs que les deux autres.
- A 35mm, le 24-105 semble être la meilleure solution : il offre le meilleur piqué et la meilleure résistance au flare. Le 28-135 est également bon en piqué, meilleur que les 24-85 et 28-105. Il est en revanche toujours aussi sensible au flare et il est celui des quatre qui résiste le moins bien aux aberrations chromatiques. La distorsion et le vignetage sont assez similaires : très légers.
- A 50mm, le 24-105 reste le plus piqué des quatre et le plus résistant au flare. Le 28-135 offre un bon piqué également mais est toujours aussi sensible au flare. Le 24-85 continue sa tendance : moins bon en piqué aux longues focales.
- A 70mm, le 28-135 est celui qui offre la meilleure homogénéité mais demeure le plus sensible au flare. Le 28-105 passe devant les 24-85 et 24-105 que ce soit en piqué ou en résistance au flare.
- A 105mm, les 24-105 et 28-135 sont meilleurs que le 28-105 en ce qui concerne le piqué.

En somme, on pourrait résumer la situation ainsi :
- En grand angle (24 et 28mm), l'objectif offrant le meilleur compromis est le 24-85.
- Aux focales propices au reportage (35 et 50mm), l'objectif offrant le meilleur compromis est le 24-105.
- En tant que petit téléobjectif (70 et 105mm), difficile de se prononcer mais je placerais le 28-135 devant.

Finalement, malgré tout le buzz autour du 28-135, c'est sans doute l'objectif que je choisirais en dernier parmi les quatre. En effet, il est trop sensible au flare (même avec un pare-soleil). Peut être est-ce dû à son ancienneté (et donc à un coating mal adapté pour résister au mieux contre les lumières parasites), peut être est-ce dû également au fait qu'il est l'objectif comprenant le plus de lentilles (16 éléments en 13 groupes). Le coating des autres et la présence de deux éléments asphériques pour les 24-85 et 24-105 expliquent peut-être cet écart. Bref, cette sensibilité au flare fait perdre beaucoup de micro-contraste (dommage car cet objectif est probablement celui qui en offre le plus lorsque les conditions de lumière sont bonnes). Voici d'ailleurs un exemple flagrant avec cette image prise à 28mm. De plus, il est bien encombrant au regard des autres. Je lui préfèrerais un bien plus compact (et meilleur dans bien des domaines) 24-105 f/3.5-4.5. Ce dernier offre d'ailleurs une position à 24mm qui est fort appréciable pour les amateurs de grand angle, tout comme le 24-85. Enfin, un 28-105 trois fois moins cher est également à mes yeux un meilleur rapport qualité/prix : il n'excelle jamais mais ne présente aucun défaut rédhibitoire par rapport au 28-135.
En revanche, celles et ceux appréciant les objectifs bien construits seront ravis avec le 28-135. Ce tank offre une robustesse à toute épreuve. Il est également le seul zoom transtandard dans notre monture à offrir une plage de focales aussi large (à moins de regarder dans les marques tierces). Enfin, on soulignera sa bonne homogénéité à 70mm.

Pour conclure, ces quatre objectifs offre donc différentes alternatives :
- Le 24-85 est le meilleur des quatre pour le grand angle.
- Le 24-105 est le meilleur des quatre pour du reportage.
- Le 28-135 est un bon petit téléobjectif lourd et bien construit.
- Le 28-105 est moyen partout mais mauvais nul part.

Chacun choisira selon ses propres priorités. En espérant que ce comparatif vous aura permis de découvrir un peu mieux ces quatre objectifs, je vous souhaite de faire un bon choix.

Commentaires   

 
# Content que ça passe sur A900Sunplop 06-04-2010 13:02
Bonjour,
Tests très instructifs !
Minolta faisait quand même du bon matos... Je suis tout de même content que mon 24/105 D s'en sorte aussi bien... Sony ne le renouvellera visiblement pas et va l'abandonner si ce n'est déjà fait ! Dommage...
@+ Daniel.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
# Patrick Lombaert 08-04-2010 12:02
Merci.
En ce qui concerne le Sony 24-105, il est déjà discontinué malgré le fait qu'on puisse encore le trouver dans certains magasins.
Maintenant que Sony a sorti une alternative au Zeiss 24-70/2.8 avec le Sony 28-75 SAM, j'espère qu'ils vont se pencher sur un transtandard à ouverture constante car en effet, il n'y a rien de neuf dans ce secteur.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
# Dje1050 06-04-2010 16:17
Encore un super travail de notre amis
même si je ne suis pas d' accord Avec le résultat sur le 28-135
le miens est très bon des la PO
merci pour cette review même si il y a énormément de différence d' un zoom a l autre
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
# Patrick Moll 06-04-2010 18:41
Tu as un Alpha 850 ou 900, Dje ? Parce qu'en APS-C, le 28-235 tient plutôt bien le coup.
En revanche, sur Alpha 900, j'ai obtenu le même genre de résultats que Patrick avec mon vieux 28-135. Très bon à pleine ouverture, comme tu dis, ce n'est même pas le cas au centre, et à la périphérie de l'image, c'est même un peu le désastre...
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
# dje 06-04-2010 22:57
oui en effet j ai un 200 et je suis sur le cul de ce vieux
mais il est vrai que sur le FF ca change vite
en tous cas je le garde pour le moment
Répondre | Répondre en citant | Citer
 

Ajouter un Commentaire